Relâchement du visage

Médecine générale et médecine esthétique (Doubs)

Comprendre et lutter contre le relâchement de la peau

Au fil du temps, on constate un relâchement du visage qui est dû avant tout à une perte des volumes graisseux sous-cutanés et à la perte du volume osseux du visage.

La peau du visage ne peut alors plus être tendue, elle tombe et donne l’impression d’exprimer des émotions négatives.

  • Sous les yeux, un creux se constitue avec des cernes parfois foncées.
  • Parfois une autre ligne creuse se dessine aussi, c’est la célèbre vallée des larmes
  • A côté du nez, un petit bourrelet de peau se forme pour dessiner le sillon naso-génien
  • Plus bas, sous les commissures des lèvres, le pli d’amertume vertical apparaît
  • L’ovale du visage se casse pour laisser apparaître de petites bajoues.

Toutes ces modifications du visages sont aggravées par la perte de la tonicité et de l’élasticité de la peau qui s’affine, avec moins de fibres de collagène et d’élastine.

Les muscles du visage perdent également de leur capacité à maintenir les tissus en place.Les injections d’Acide Hyaluronique et les Lasers qui restructurent et réactivent la peau peuvent être utilisés seuls ou associés, pour obtenir un résultat esthétique complet

Les injections de comblement à l’Acide Hyaluronique :

  • permettent de restaurer les volumes graisseux sous-cutanés qui ont fondu avec le temps, avec pour conséquence un effet mini-lift.
  • Ces produits étant résorbables, ils disparaissent au fil du temps, 6 à 24 mois selon le produit utilisé lors de l’injection, selon la zone traitée et selon le métabolisme de chaque patient.
  • La peau ayant été stimulée lors du traitement, il apparait un effet liftant naturel lié à la sécrétion de collagène, ce qui permet d’éviter de revenir complètement à l’état initial, même au bout d’un an. La quantité à injecter au cours des traitements suivants est donc généralement moindre que la première fois.

Les Lasers ont deux effets : 

  • d’une part une re-tension, grâce à la création d’un grand nombre de micro-puits dans la peau qui se resserrent rapidement.
  • d’autre part une stimulation de toutes les fonctions de la peau par la chaleur (effet « collagène » : la peau s’épaissit et récupère de la texture), avec développement de la circulation sanguine dans toute l’épaisseur de la peau, qui est du coup mieux oxygénée et mieux nourrie.